dimanche 1 novembre 2015

Phi Prob, roman de Johann Zarca -----


 Fiction autobiographique, Phi Prob propose une sorte de dialogue morbide entre Djeff et la voix de l’esprit nommé Phi Prob, jaillissant dans sa conscience. Qui le ronge physiologiquement puis mentalement, de l’intérieur, toujours plus profond, jusqu’au pire.
C’est l’histoire de Djeff, un Farangset (Français), débarqué un soir en taxi au Nana Plaza, à Bangkok. Il est pris pour un touriste, le chauffeur  lui précise qu’il l’emmène là où « ladies good boom boom ».  Mais Djeff retrouve ses potes, des expatriés défoncés dans l’ambiance trash du Beers Garden. Il vient de perdre sa femme Nang et s’attend à mourir de manière aussi atroce qu’elle.
La bête immonde qui habitait cette ancienne lady bar est passée en lui. Elle le dévore, il a des pulsions incontrôlables. Le récit est toujours plus dégénérescent, à mesure que Djeff sombre dans la désagrégation physique, dans toute forme de déchéance. Agonie orchestrée par paliers brutaux. Le narrateur déjante en version charogne charognard. Phi Prob attaque Djeff, l’écriture est acide, drôle et percutante, musclée et complexe. Littérature vandale toute en argot des expatriés. Plongée alternative, tempo et basse solides, riffs d'écorché vif, ligne mélodique underground.

Le lecteur ne se sent rien d’autre qu’un voyeur face aux tourments, crachats de la haine de soi. L’autodestruction serait-elle une figure imposée par le destin, par les esprits ? Ou bien le délitement d’un être nostalgiquement enlisé là où il ne faudrait plus aller ? Tension dramatique du dernier jour d’un condamné. Malgré le décor sulfureux, rien de libertin ni de pornographique, même quand une scène se déroule dans un antre SM  fréquenté par des clients japonais. Le narrateur ne choisit pas, ne s’amuse pas, surtout quand il est irrésistiblement attiré par Noy, une jeune vierge.  

Du même auteur :
Le Boss de Boulogne ( extrait lu par l'auteur sur le player de France Info, critique par Eric Naulleau "Ca balance à Paris")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

À propos de Soumission, de Michel Houellebecq -----

Le roman est divisé en cinq parties, aérées de courts paragraphes d'une lecture aisée, dont certains sont datées du mois de mai. ...